Les points à vérifier

Les points à vérifier avant de choisir un professionnel de la gestion locative :

  • L'étendue des prestations. Le taux de frais peut varier en fonction du périmètre de prestations incluses. Un taux de frais bas peut donc cacher des services non inclus et donc des coûts certains ou possibles ultérieurs.
  • Il convient également de vérifier la facturation des éventuels services non inclus dans les prestations couvertes par le forfait.
    L'exhaustivité des clauses dans le mandat de gestion. Un certain nombre de clauses doivent être incluses dans le mandat de gestion pour assurer votre protection et le détail de la couverture du contrat.
  • Les frais cachés. Hormis les prestations incluses dans les frais de gestion locative, certains frais annexes peuvent être inscrits dans le mandat de gestion. Vérifiez donc que :
    • Il n'y a pas de frais de dossier initiaux et d'ouverture de compte en plus.
    • Il n'y a pas de frais induits par les prestations incluses dans le mandat et que ces prestations couvrent tout le spectre de la gestion locative, notamment les frais de recouvrement d'impayés ou les frais d'envoi des rapports mensuels.
    • Les conditions de résiliation du mandat de gestion ou de transfert du mandat vers une autre agence sont précisées et, si possible, qu'elle ne comporte pas de frais supplémentaires.
    • Il n'y a pas de coût supplémentaire aux virements mensuels de l'administrateur vers le propriétaire.
  • L'assiette d'application des frais. Il faut absolument vérifier la base de calcul des frais de gestion locative : le loyer uniquement, le loyer et les charges comprises ou tous les encaissements (le loyer, les charges et le dépôt de garantie).
  • La nature du taux : hors-taxe (HT) ou toutes taxes comprises (TTC).
  • Le niveau de frais : le meilleur moyen pour vérifier le niveau de frais est de réaliser des devis gratuits auprès de plusieurs sociétés de gestion.
  • Les modalités de paiement des loyers :
  • La date des règlements qui devrait peu de temps après la date de paiement du locataire.
  • La fréquence des paiements qui devrait être identique à la fréquence de paiement du locataire (généralement mensuelle).
  • Le mode de paiement de l'administrateur au propriétaire : le virement est plus rapide et plus sûr.